Expositions Photos

Les sai­sons du regard : Haut-Le-Wastia / Yaak Valley 

Photographies de Marc Trivier

Rick Bass_Marc Trivier_1

Rick Bass_Marc Trivier_2Rick Bass_Marc Trivier_3Rick Bass_Marc Trivier_4Rick Bass_Marc Trivier_5

Marc Trivier est né en Belgique en 1960. On lui doit, au début des années 80, une remar­quable série de por­traits d’écrivains et d’artistes : Michel Foucault, Samuel Beckett, Nathalie Sarraute, Jean Genet, Andy Warhol… Des images dépouillées, où la pré­sence passe par l’intensité, la fron­ta­lité ou l’énigme du regard. Il pho­to­gra­phie aussi des ani­maux pro­mis à l’abattoir, des arbres en détresse, des malades d’hôpitaux psy­chia­triques, dans l’exigence d’un noir et blanc où la lumière devient sou­vent brû­lure. Par la suite, sa recherche s’oriente éga­le­ment vers des pay­sages, appro­chés avec le même res­pect et tou­jours le mode opé­ra­toire le plus simple.

Voyageant beau­coup pour pho­to­gra­phier les artistes qu’il admire, Marc Trivier a ren­con­tré l’Américain Rick Bass dans sa chère val­lée du Yaak, au Montana. Il y a réa­lisé à la fois le por­trait des lieux et celui de l’auteur du Journal des cinq sai­sons. C’est en écho à ce bloc-notes méti­cu­leux et pas­sionné que l’exposition s’organise autour d’une série de douze images de pay­sages de la cam­pagne belge , où l’artiste a voulu cap­ter « les sen­sa­tions dépo­sées par les mois et les sai­sons, leurs découpes et leurs retours, le temps perçu comme ce qui revient… »

Du 27 mars au 28 avril - Bibliothèque Centre ville — 10, rue de la République– 04 76 54 57 97

Vernissage le samedi 31 mars à 12 h : visite com­men­tée par Marc Trivier et Rick Bass

 

Images de lec­teurs, lec­tures d’images

Photographies de Georges S. Zimbel

© G. Zimbel_FictionDept_Philadelphie_1968© G. Zimbel_Twowomenreading© G. Zimbel_Matt&Oliver_LacMercier_1981

Né en 1929 aux Etats-Unis, Georges S. Zimbel vit à Montréal. Il s’est fait connaître par ses por­traits de per­son­na­li­tés poli­tiques et artis­tiques et son cli­ché de Maryline Monroe au-dessus d’une bouche d’égout est imprimé dans nos mémoires. Son œuvre pho­to­gra­phique a fait l’objet de nom­breuses expo­si­tions en Europe, en Amérique du Nord et en Asie. Depuis plu­sieurs décen­nies, il pho­to­gra­phie des lec­teurs, aux Etats-Unis, en Italie, en France. Son regard sai­sit dans un riche dégradé d’émotions — ten­dresse, humour, iro­nie, mélan­co­lie… — les signes de leur dévo­rante pas­sion. Ces images ont été réunies dans Le Livre des lec­teurs (Lieux Dits, 2011), avec une intro­duc­tion de Georges S. Zimbel, des textes de Vicki Goldberg et Elaine Sernovitz Zimbel, ainsi que le « Journal d’un lec­teur en dix ins­tan­ta­nés » de Dany Laferrière.

L’exposition revi­site les pho­to­gra­phies fer­ventes de Georges S. Zimbel en pri­vi­lé­giant l’acte de lire, ses gestes, sa maté­ria­lité et ses sup­ports, dans un clin d’œil aux glis­se­ments actuels vers les nou­veaux espaces du texte.

Du 28 mars au 15 avril — Maison de l’International – 1, rue Hector Berlioz — 04 76 00 76 80

Vernissage le mer­credi 28 mars à 19 h : lec­ture par Dany Laferrière

 

Les failles ordinaires

Photographies de Géraldine Lay

Géraldine Lay_Tromso_Norvège 2009Géraldine Lay_Turku_Finlande, 2008

Diplômée de l’École Nationale de la Photographie en 1997, Géraldine Lay vit et tra­vaille à Arles. Entre  2005 et 2011, elle a pho­to­gra­phié des villes de l’Europe du Nord : Finlande, Suède, Norvège, Ecosse, Danemark, Russie, lais­sant son regard glis­ser dans ces décors étran­gers pour en sai­sir des frag­ments : por­traits, objets ou pay­sages… À sa manière sin­gu­lière, elle construit une fic­tion entre tous ces lieux et  pro­pose au spec­ta­teur d’imaginer son propre scé­na­rio. Temps sus­pendu, silence des per­son­nages sou­vent immo­biles, «extraits» du monde qui bruisse autour : la pho­to­graphe joue une par­ti­tion sur les mys­tères et l’étrangeté du réel.

Exposition pré­sen­tée par la Galerie Le Réverbère, Lyon

Du 13 mars au 21 avril — Artothèque muni­ci­pale de Grenoble et Bibliothèque Kateb Yacine – Centre com­mer­cial Grand’Place

Vernissage jeudi 15 mars à 18 h 30 — Bibliothèque Kateb Yacine – Centre com­mer­cial Grand’Place

 

John et Yves Berger

Dessins et peinture

Écri­vain, scé­na­riste et cri­tique d’art, John Berger a tou­jours lié la pein­ture, l’écriture et l’engagement poli­tique, dans le même souci de rendre visible le monde qui l’entoure. La gale­rie asso­cia­tive Alter-Art et l’Espace Vallès accueillent ses des­sins, en par­te­na­riat avec la Maison de la Poésie Rhône-Alpes. Le tra­vail gra­phique de John Berger dia­logue avec les grandes pein­tures et les des­sins de son fils, Yves Berger, lui aussi écrivain.

Du 29 mars au 14 avril - Espace Vallès, Saint-Martin d’Hères et Alter Art, rue Saint-Laurent, Grenoble

Vernissage jeudi 29 mars – 17 h  Alter-Art – 19 h, Espace Vallès

 

Ahglagla !? Changements cli­ma­tiques en question

Aglagla P1

Installation pro­po­sée par le Muséum

Déclinée en plu­sieurs par­ties, l’exposition fait le point sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques, leurs impacts sur les régions polaires, les popu­la­tions Inuit et les ani­maux. Où en sont les objec­tifs pris Copenhague pour réduire les effets de nos acti­vi­tés sur le cli­mat ? Et ici, com­ment réagissent les ani­maux à ces désordres ?

Du 1er février au 1er juilletMuséum de Grenoble, salle Montagne vivante 1 rue Dolomieu — 04 76 44 95 47

[haut de page]

Imprimer cette page Imprimer cette page


Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour écrire un commentaire.

Partenaires / Presse

Le Printemps avant le Printemps

Les précédents Printemps

Switch to our mobile site